top

Groupement de divers textes de sagesses

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sans différences Index du Forum -> Arts Plastoques - Expression -> Citations - Histoires enrichissantes
Auteur Message
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:36 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant

Ici seront regroupés (je l'espere) un gros tas de textes apportant sagesse, ou du moins réflexion sur la vie, qu'il s'agisse de philosophie ou de légende, du moment que le texte n'est pas un roman, il a toute sa place ICI!!!

Par contre, par soucis de lisibilité, les doubles (triple) (quadruples) (quintuples) (etc) post seront acceptés, du moment qu'ils ne soient que pour publier un nouveau texte. Merci de noter le nom de l'auteur si celui ci est connu.

J'ai laissé dans le commentaire si dessous le commentaire de B.Bordas que je trouve assez pertinent

                                       La sagesse de SIDDHARTHA





SIDDHARTHA ( de Hermann Hesse, édité en 1925 )
 
    Siddhartha resta auprès du passeur et apprit à se servir lui aussi du bateau. Quand il n’était pas occupé à passer, il travaillait dans une rizière avec Vasudeva, ramassait du bois ou cueillait des bananes. Il sut bientôt fabriquer des rames, réparer le bateau, tresser les corbeilles et s’intéressait vivement à tout ce que son compagnon lui enseignait. Les jours et les mois s’écoulaient rapidement. Mais si Vasudeva pouvait lui enseigner beaucoup de choses, le fleuve lui en enseignait davantage et cet enseignement durait sans interruption. La première chose qu’il apprit ce fut à écouter, à écouter d’un coeur tranquille, l’âme ouverte et attentive, sans passion, sans désir, sans jugement, sans opinion. Il vivait aux côtés de Vasudeva dans la plus étroite amitié et si parfois ils échangeaient quelques propos, ce n’était que pour se dire des choses brèves et mûrement réfléchies.
    Vasudeva n’aimait pas les longs discours et Siddhartha arrivait rarement à le faire parler.
 
    Un jour il lui posa cette question: « Est-ce que le fleuve t’ a aussi initié à ce mystère: que le temps n’existe pas? »
— Oui, Siddhartha, lui répondit-il. Tu veux dire sans doute que le fleuve est partout simultanément: à sa source et à son embouchure, à la cataracte, au bac, au rapide, dans la mer, à la montagne: partout en même temps et qu’il n’y a pas pour lui la moindre parcelle de passé ou la plus petite idée d’avenir, mais seulement le présent?
— C’est cela, dit Siddhartha. Et quand j’eus appris cela, je jetai un coup d’oeil sur ma vie, et elle m’apparut aussi comme un fleuve, et je vis que Siddhartha petit garçon n’était séparé de Siddhartha homme et de Siddhartha vieillard par rien de réel, mais seulement par des ombres. Les naissances antérieures de Siddhartha n’étaient pas plus le passé que sa mort et son retour àBrahma ne seront l’avenir. Rien ne fut, rien ne sera; tout est, tout a sa vie et appartient au présent.
Siddhartha parlait avec enthousiasme, car la lumière qui s’était faite en lui le comblait de joie. Oh! toute souffrance n’était-elle donc pas dans le temps, toute torture de soi-même, toute crainte, n’étaient-elles pas aussi dans le temps? Est-ce que tout ce qui dans le monde pesait sur nous ou nous était hostile ne disparaissait pas et ne se surmontait pas dès qu’on avait vaincu le temps, dès que par la pensée on pouvait faire abstraction du temps?
 
Commentaires de B.Bordas Shihan :
Comment l’auteur a-t-il pu connaître, dès 1925, les découvertes récentes de la physique quantique sur la non-existence de l’Espace et du Temps ?
En effet, au niveau particulaire, la notion d’Espace et de Temps ne peut être envisagée.
Et comme la totalité de ce qui existe est formée de particules…..




 
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:36 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:37 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant

Celui ci est un de mes préférés :


L’eau des fous



    Une nuit, un ange apparut à un homme exceptionnellement bon, sage, généreux, compatissant.
    Cet ange  dit à l’homme en question : “Tu es le seul sur terre, à mériter que je te révèle quelque chose qui va arriver demain. Les hommes sont mauvais, et demain matin, Dieu va mettre dans toutes les eaux de la terre un produit qui rendra fous tous les hommes qui la boiront. Fais ta réserve d’eau immédiatement, et tu seras le seul à ne pas être fou”. Obéissant à ce conseil divin, l’homme remplit une immense citerne d’eau pure, suffisante pour toute sa vie et pour ses descendants. Le lendemain, tous les hommes étaient effectivement devenus fous ; on dira “déraisonnables” pour être poli, ce qui revient de toute façon au même, car comme tous l’étaient de la même façon, aucun ne remarqua le changement. L’homme poursuivit sa vie de sagesse en buvant de l’eau pure et, comme tout sage, ne se fit pas remarquer. Il était heureux, serein, en paix, étonné sans cesse par ce que faisaient les gens autour de lui. En gros, ils faisaient juste l’inverse de ce qu’ils auraient dû faire... Mais, peu à peu, le désir de se marier et d’avoir des enfants le titilla, ce qui est la norme pour tout homme sain (et même pour les autres).
    Aussi commença-t-il à rechercher la jeune fille de ses rêves. Malheureusement, chaque fois qu’il en trouvait une, les parents de cette dernière lui disaient “ tu ne vas pas épouser cet homme... il est complètement fou, il ne fait rien comme nous, ta vie sera un enfer
 
    L’existence de ce fou arriva aux oreilles du Roi de la Terre qui, dans son immense bonté, lui dépêcha son médecin personnel. Ce dernier examina le “pauvre fou” et lui prépara des pilules à prendre chaque matin avec un grand verre d’eau (bien sûr, dans l’esprit du médecin, il était question de l’eau normale de la terre, l’eau “traditionnelle”). Bien entendu, notre “fou” n’avala jamais ces pilules, et continua à boire son eau pure d’avant le désastre. Cependant, poursuivant ses recherches de la jeune fille de ses rêves, il aboutit chaque fois aux mêmes échecs. Si bien qu’un jour, désespéré, ne voulant pas mourir sans descendance, le seul homme de la terre qui n’était pas fou... se décida à avaler les pilules du médecin, avec un verre d’eau de la fontaine publique. Aussitôt, il devint fou lui aussi, donc “normal” aux yeux de tous. Tout le monde fut ravi. Le médecin fut félicité par le Roi de la Terre pour avoir réussi à rendre lucide et normal ce pauvre homme fou. Notre homme trouva enfin la fille de ses rêves, de “bonne famille”, évidemment, et se maria. Ils furent “heureux” et eurent beaucoup d’enfants... fous.
 
Je repense toujours à cette histoire lorsque l’on tente de me convaincre d’une chose que je juge déraisonnable, ou quand je suis enclin au désespoir.
Je me dis que ce serait si facile de boire l’eau des fous et d’être considéré comme quelqu’un de “ normal ” par tous ces fous qui nous entourent et nous critiquent.
Mais être reconnu par des fous est-ce là  le but de mes efforts constants ?
Tout ce qui vit recherche la perfection et l’excellence pour améliorer sa descendance ( tout ce qui vit, sauf les fous )…

Ici je ne connais pas l'auteur, le nom du texte ne donnant rien sur google, je ne peux pas donner plus de précisions.
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Dernière édition par Almeneos le Sam 9 Jan - 00:53 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:39 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant

Celle ci m'a bien fait rire :p


La mauvaise direction



   Un homme partit de son pays dans le bassin du fleuve Jaune pour se rendre au royaume de Tchou dans le bassin du Yangtsé.
Tout le monde sait que le royaume de Tchou était au sud. Cependant, cet homme monta dans sa voiture attelée et se fit conduire vers le Nord.
Sur la route on essaya de le détromper:
— Voyons, vous vous trompez de route. Pour se rendre au royaume de Tchou, il faut se diriger vers le sud. Pourquoi allez-vous dans la direction opposée?
Mais notre voyageur répondit:
— Ça ne fait rien. J’ai là de bons chevaux qui vont vite.
— Vous pouvez avoir de bons chevaux, mais si vous continuez à avancer dans cette direction, vous n’arriverez pas au royaume de Tchou.
Le voyageur reprit:
— Ça ne fait rien. J’ai beaucoup d’argent sur moi.
— Vous pouvez avoir beaucoup d’argent, ça ne vous servira à rien; si vous persistez dans cette direction, jamais vous n’arriverez au royaume de Tchou.
— Ça ne fait rien. J’ai là un cocher qui sait conduire à merveille.
Ainsi, s’obstinait le voyageur qui voulait se rendre au royaume de Tchou en se dirigeant vers le Nord.
Quelqu’un lui dit:
— D’avance je vous mets en garde : meilleurs sont vos chevaux, plus garnie votre bourse et plus habile votre cocher, plus vous vous éloignerez du royaume de Tchou.
 
Anecdotes des Royaumes combattants
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:40 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant

LE RISQUE
 
Rire, c’est risquer de paraître idiot.
Pleurer; c’est risquer de paraître sentimental.
Aller vers quelqu’un, c’est risquer de s’engager;
Présenter ses idées, ses rêves à la foule, c’est risquer de les perdre.
Aimer; c’est risquer de ne pas être aimé en retour.
Vivre c’est risquer de mourir.
Espérer; c’est risquer de désespérer.
Essayer c’est risquer d’échouer.
 
Mais il faut prendre des risques, car le plus grand danger dans la vie,
C’est de ne rien risquer du tout.
 
Celui qui ne risque rien ne fait rien, n‘a rien, n‘est rien.
Il peut éviter la tristesse mais il n’apprend rien, ne ressent rien,
Ne petit ni changer, se développer, peut aimer ni vivre.
Enchaîné par la certitude il devient esclave, il abandonne sa liberté.
 
Auteur inconnu
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:51 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant

LE DOGME


 Le dogme est lié a une peur, un manque que l'on veut combler : ( la peur de la mort = Religions /croyances ).

Plus nous sommes nombreux à avoir les mêmes peurs et plus cela nous rassure !
 Plus nous sommes nombreux à croire en les mêmes choses et plus cela nous rassure aussi.
    La vérité n'est que ce que le plus grand nombre croit, et qui apaise ses peurs.
Le dogme vaccinal, le dogme des produit laitiers, le dogme des " Dan " franco-français, sont des dogmes qui reposent sur des croyances qui rassurent ceux qui les utilisent.
Malgré les preuves scientifiques et expérimentales les gens continuent à croire que l'on peut accoucher d'une fille vierge qui n'a donc jamais connu de fécondation.
Malgré toutes les bases de la biologie ( l'homme n'a pas le même estomac que le veau, qui en a plusieurs d’ailleurs…) et l'expérimentation de base ( aucun mammifère adulte ne boit de lait dans la nature ) certains continuent à croire l'homme peut boire du lait de vache ( donc destiné au veau ) sans problème.
    Malgré les dizaines de milliers de morts dans le monde, suite à des campagnes de vaccinations massives et intensives ( colonisations génocides, par exemple ) on continue de croire que les vaccins sont bons pour la santé, alors que c’est l’hygiène qui a augmenté l’espérance de vie dans nos pays ( sources OMS ).
    Malgré les preuves historiques, certaines fédérations françaises de sports de combats à mains nues, continuent à se prendre pour des samouraï pratiquant des arts martiaux traditionnels, tout en refusant de reconnaître comme valides, les Dan donnés au Japon, par de vrais maîtres Japonais de la tradition Japonaise, à leur élèves Français formés au Japon ( patrie des arts martiaux Japonais évidemment ).
C'est tout simplement époustouflant.
    Et pourtant, c'est ainsi, la plus grande incohérence règne aujourd'hui dans les esprits malades de nos contemporains lobotomisés par un télé- formatage télévisuel et robotisés par des fonctionnaires sans âme, prêts à tous les mensonges et toutes les compromissions pour sauver leur place et scléroser la société pour ce faire.

Pour ce texte, le nom de l'auteur n'étant pas joint avec, je crois pouvoir affirmer qu'il s'agit de B.Bordas Shihan, vu les experiences citées et la façon de le dire :p







("Malgré les preuves historiques, certaines fédérations françaises de sports de combats à mains nues, continuent à se prendre pour des samouraï pratiquant des arts martiaux traditionnels  tout en refusant de reconnaître comme valides, les Dan donnés au Japon, par de vrais maîtres Japonais de la tradition Japonaise, à leur élèves Français formés au Japon ( patrie des arts martiaux Japonais évidemment ). "--> "Voici la réponse de Bernard Bordas après avoir reçu lui même une énième fois un courrier de cette fédération pour l’obliger à s’affilier:

QU’ON SE LE DISE !
Il paraîtrait  que le NINJUTSU est dirigé en France par la FFKAMA  ( fédération française de karaté et arts martiaux « affinitaires »(? ) (le  mot affinitaire n’existe pas ).
C’est une aberration digne des esprits malades les plus tordus et les plus ignorants qui puissent exister.
 
Premièrement :  
Le karaté, n’a jamais été, n’est pas et ne sera jamais un art martial.
l’art martial faisait partie de la formation militaire des nobles samouraï, et jamais un samouraï ne se serait abaissé à pratiquer une boxe à poing nue créée par des paysans des lointaines colonies .
 
Deuxièmement :
Le NINJUTSU est représenté dans le monde entier par Maître Hatsumi ;
 
Troisièmement :
Jamais Hatsumi Sensei n’a mandaté une quelconque fédération de « ryu kyu kenpo karate »  ( boxe chinoise d’une ancienne colonie Japonaise ) de s’occuper des écoles de NINJUTSU dont il a héritées.
 
Quatrièmement :
-    Ou bien, il s’agit d’autre chose que des écoles d’Hatsumi Sensei que l’on trouve à la FFKAMA, et ce n’est pas du Ninjutsu, et donc il y a tromperie sur la marchandise et c’est une arnaque qui est passible d’amende et d’emprisonnement.
-    Ou alors , il s’agit bien du Bujinkan Ninjutsu, et il y a pillage et détournement de l’héritage d’ Hatsumi Sensei, ( et de ses droits d’auteurs ) et cela tombe aussi et encore sous le coup de la loi.
 
Cinquièmement :
Les écoles de Ninjutsu de maître HATSUMI ont été transmises par des familles de nobles Samouraï très célèbres au Japon :
Le Maître d’Hatsumi Sensei, TAKAMATSU Sensei était d’une famille de nobles ( Kuge ) descendant de FUJIWARA ( sanjô ) KINNORI ( 1103-1160 ).
Son Grand père, qui lui avait appris quelques écoles de Ninjutsu, TODA SHINRYUKEN MASAMITSU issu de la famille TODA, Famille de daimyô originaire de Mikawa et descendants de Fujiwara (Sanjô) Sanefusa (1146—1224).
L’école Takagi Yoshin du Bujinkan, créée par TAKAGI Setsuemon descendant de MINAMOTO YORICHIKA ( Seiwa-Genji ) … etc…
 
Nous sommes loin des meutes de paysans d’Okinawa ( colonie japonaise annexée en 1879 ) pratiquant une boxe chinoise ( Karate kenpô ) qui fut gérée dès le début par les yakuza et mondialement présidé par un criminel de guerre et mafieux notoire ( SASAKAWA ).
 
Laissons le Ninjutsu à ceux qui en sont dignes, il s’en portera mieux.")


Désolé j'avais pas envie d'affirmer sans preuves :p De plus, rembarrer une association d'une telle envergure, de cette façon la, c'est quand même génial non? xD
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Dernière édition par Almeneos le Sam 9 Jan - 00:59 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:55 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant

Les 4 épouses



L’histoire suivante vient de Chine. Il y a longtemps de cela vivait un homme riche doté de quatre épouses. La première épouse était extrêmement belle et il l’emmenait partout avec lui, l’exhibant avec fierté à tous ceux qu’il rencontrait. Tout ce qu’elle pouvait lui demander, il lui achetait: bijoux, soies fines, gourmandises rares. Il se baignait toujours avec elle, et humblement la lavait des pieds à la tête. Elle finit par devenir extrêmement sûre d’elle et prétentieuse, et se mit à donner des ordres à son mari à tout bout de champ.
 
La deuxième épouse avait été acquise de haute lutte. Il avait beaucoup oeuvré, négocié et bataillé pour obtenir cette épouse mais le mariage avait consolidé sa position dans la communauté. Il l’aimait beaucoup, et se trouvait satisfait de ce second mariage qui lui apportait un sentiment de sécurité. Tout en éprouvant moins de véritable amour pour cette nouvelle épouse (puisqu’il avait été contraint à tant de lutte pour l’obtenir), il jurait être capable de faire n’importe quoi pour elle. Il lui disait vouloir bien devenir tricheur, meurtrier ou tout ce qui pouvait lui assurer qu’elle resterait avec lui.
 
Sa troisième épouse n’avait pas grande importance à ses yeux. Il éprouvait pour elle une certaine affection car au début de son mariage, elle avait été jeune et attirante. Elle l’avait accompagné dans ses fréquents voyages, surtout pour qu’il puisse continuer à assouvir ses besoins sexuels loin de chez lui. Mais avec le temps, il commença à voir ses faiblesses et ses défauts. Il se souvenait comme les choses étaient différentes au début, ce qui fit naître cris et bagarres. Il la traitait “d’idiote”, “d’insensible” de “mal élevée” et “d’imbécile”. Ils faillirent divorcer, mais quand brusquement elle lui donna un enfant, il décida de continuer ce mariage.
 
La quatrième épouse était traitée comme une servante. Le mari faisait pleuvoir les ordres sur elle, la battait, et ne lui faisait jamais le moindre cadeau ni le moindre compliment, ne lui disant jamais le moindre mot gentil. La malheureuse était désespérée que son mari l’aime si peu. Elle en vint à se sentir faible et déprimée, se préoccupant constamment des moindres faits et gestes de son époux et cherchant désespérément à le satisfaire. Elle se faufilait dans la maison, écrasée par la crainte de recevoir encore des mots durs ou des coups.
 
Un jour le gouvernement demanda à l’homme d’entreprendre un long voyage au-delà des frontières de l’empire. Trop âgé pour entreprendre seul ce voyage, il devait demander à une de ses épouses de l’accompagner. La première épouse étant sa préférée, il alla lui présenter sa requête.
    Quand il lui demanda de partir pour ce voyage, elle se contenta de le regarder froidement, avant de répondre : “Non. Jamais, jamais, jamais.”
Sur ces mots elle lui tourna le dos. Le mari était très en colère mais rien de ce qu’il put lui dire n’y fit pour la convaincre. Il alla donc trouver la deuxième épouse pour lui faire la même requête. Elle continua à se brosser les cheveux sans que son expression change le moins du monde et répondit par un seul mot: “ Non. ”
Il fut choqué par son manque de coeur, et décida de s’adresser à sa troisième épouse. C’était elle qui régentait la maisonnée, et le soignait quand il était malade, aussi la trouvait-il qualifiée pour s’occuper de lui pendant ce périlleux voyage. Quand il lui demanda de l’accompagner, elle éclata en sanglots et dit : “J’ai vraiment envie de venir avec vous, mais je dois rester pour m’occuper du bébé. Et puis j’ai peur de m’aventurer ainsi dans l’inconnu. En fait je suis terrifiée. Je vous accompagnerai jusqu’à la frontière, mais après cela, veuillez me pardonner, je ne peux pas aller plus loin.”
Il fut d’accord avec cela et partit en quête de sa quatrième épouse. Comme il ne l’avait pas bien traitée du tout, il ne se faisait guère d’illusions sur sa réponse. Mais elle dit que sa fonction était de rester aux côtés de son mari, et affirma qu’elle était prête à aller n’importe où avec lui, et même en enfer. L’homme fut à la fois surpris et touché de la voir désireuse de l’accompagner.
 
Le jour du départ arriva. La première épouse resta au lit, refusant de parler ou même d’atténuer la froideur de son expression. La deuxième épouse réagit pareillement, ne disant pas un mot, même pas “au revoir”. La troisième épouse était occupée à organiser tous les détails du voyage, mais elle fit la route jusqu’à la frontière. Quand ils y arrivèrent, elle pleura, embrassa son époux, puis rebroussa chemin et s’en retourna à la maison. L’homme poursuivit son voyage dans cette contrée étrangère et inconnue, accompagné de sa seule quatrième épouse.
 
Alors qui sont les “épouses” ? La première est le corps, la seconde représente les possessions, la troisième est votre véritable conjoint (ou vos relations aux autres). Et la quatrième ? C’est votre être réel.
La frontière représente la mort ; votre corps et vos possessions ne vous y accompagneront pas. Votre mari ou votre femme ne peut vous accompagner que jusqu’à la frontière. La seule personne qui reste avec vous est celle que vous avez tellement maltraitée : vous-même.
Nous avons tendance à considérer notre corps comme s’il était “nous-mêmes”. Certes, nous pouvons nous servir de notre corps, mais il n’est pas notre propriété. La seule chose qu’on “possède” vraiment est notre esprit, notre être intime.
 
    Prenons l’exemple de la fleur, ce sont ses délicats pétales que l’on voit tout d’abord. Mais si on regarde derrière la floraison, on peut déceler sa tige ligneuse. La fragile beauté est certes réelle mais elle est soutenue par autre chose. Cela est vrai de tout ; il existe bien une surface visible mais il y a toujours “quelque chose d’autre” derrière celle-ci. Même une immense montagne aura des filets d’eau coulant en profondeur.
Chez les êtres humains, la surface visible recèle beaucoup à l’intérieur. Ce que l’on voit est sous-tendu par ce qu’on ne peut pas voir. Pour cette raison, il ne faut pas commettre l’erreur d’entraîner seulement ce qui est visible à la surface. Cela ne marche tout simplement pas. Si on veut obtenir une belle fleur, il faut se concentrer sur l’arrosage des racines de la plante et accompagner la tige dans sa croissance. De la même façon, si on désire avoir un corps harmonieux et une belle présence scénique, il faut se préoccuper de son être intime. Si l’intérieur est médiocrement nourri, tout ce qu’on peut avoir de beauté gestuelle, de technique vocale extraordinaire, de costumes élégants ou de maquillage sophistiqué ne sert à rien. Sans l’intérieur, cela ne marche tout simplement pas.
Si je pose la question : “Qu’est-ce que l’eau ?“ On pourrait répondre par des exemples comme:
“la mer, une rivière, ce qui coule du robinet”, mais tout cela n’est pas l’eau. Ce sont des formes sous lesquelles “l’eau” apparaît. En un sens, l’eau en tant que telle n’existe pas. Il n’y a pas en soi de forme fondamentale pour l’eau .
Il en va de même pour les hommes. Tout comme nous savons que “l’eau” existe, même si elle n’est visible qu’à travers la forme d’un “contenant”, “l’être humain” existe au-delà des “formes” que nous voyons”.
 
 
Un maître zen compara une fois le corps à une masse de chair rouge dont l’être humain réel passe son temps à s’investir et se débarrasser. Beaucoup de gens supposent que le corps qu’ils voient est la totalité de leur être. Assurément cette masse de chair rouge est un être humain mais il existe à l’intérieur de ce corps une autre sorte “d’être humain” ; une entité indépendante de ce conglomérat de sang et de tissus organiques. Cet autre être est libre et constamment en changement. C’est l’être véritable.
Quand on joue, le but n’est pas de montrer le personnage que l’on joue. Au-delà du personnage, existe un être humain plus fondamental, et c’est cet “être humain fondamental” qui’ donne vie à la scène. Se contenter de construire le “personnage” ne suffit pas.
 
 
Extrait de “ l’acteur invisible ” de Yoshi Oida collection:le temps du théâtre, aux éditions“ actes sud ”



 
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:58 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant

Légende Indienne



Une vieille légende hindoue raconte qu'il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : "Enterrons la divinité de l'homme dans la terre." Mais Brahma répondit : "Non, cela ne suffit pas, car l'homme creusera et la trouvera."


Alors les dieux répliquèrent : "Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans."


Mais Brahma répondit à nouveau : "Non, car tôt ou tard, l'homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu'un jour, il la trouvera et la remontera à la surface."


Alors les dieux mineurs conclurent : "Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d'endroit que l'homme ne puisse atteindre un jour."


Alors Brahma dit : "Voici ce que nous ferons de la divinité de l'homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c'est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher."


Depuis ce temps-là, conclut la légende, l'homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

 
(Eric Butterworth, “Découvre la puissance en toi”)
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 01:00 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant


Vérité




_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 01:10 (2010)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses Répondre en citant

 Science et conscience
 
Notre voie est celle des enseignements de sagesse qui se situent au-delà des religions et de tout autre système de croyances car c’est justement la croyance elle-même qui pose problème et qui limite.
Pour accéder véritablement à la voie, de nombreux détours sont souvent nécessaires et c’est aussi pourquoi rien n’est à rejeter ni à renier. Il s’agit simplement de désapprendre et d’adopter l’attitude juste de l’esprit qui nous est donnée à la naissance.
Pour ceux qui ont la foi du charbonnier, ce qui suit n’a pas d’importance. Pour les autres, il est temps de comprendre qu’il n’y a pas de dieu extérieur, ni d’anges et autres guides célestes pour nous "sauver". De grands guides de l’humanité ont fait leur apparition à diverses époques pour nous éclairer et seules leurs paroles ont eu de l’importance. L’essence de leur enseignement conduit chacun de nous à voir. Vous êtes incarnés dans un corps; commencez par observer ses réactions car c’est lui votre prochain et non votre voisin. Se voir soi-même est la clé qui mène au royaume, c'est-à-dire au centre (le monde des causes), et à la périphérie (le monde des effets et des apparences). Connais-toi toi-même. Nous éviterons les discussions de puristes et nous ne rentrerons pas dans les différents aspects concernant la pensée, l’intellect et le mental. Occupons-nous du mental, ce menteur, cet accusateur et ce culpabilisateur auquel chacun de nous a à faire face à chaque instant de manière consciente ou inconsciente. 
La conscience
Être conscient, c’est être vigilant de ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur de nous-mêmes simultanément, c'est être totalement présent dans l’instant car il n’existe que l’instant et chaque instant est un instant d’éternité. Le mental, dans sa forme actuelle non conscientisée (ce qui est presque le cas pour tous les habitants de la planète sauf de rares exceptions), que Jésus appelait le diable, cherche à nous égarer de l’instant présent, à nous ramener vers le passé ou à nous projeter dans le futur. Le passé est mort et le futur n‘existe pas encore. Vient alors la question: "Qui suis-je", ce mental auquel je m’identifie ou cet ego qui ne connaît évidemment que lui-même et qui sait qu’il va mourir? L’être conscient ou l‘état d’être se situe bien au-delà de ces deux grandes illusions qui dominent le monde. La conscience de l’instant présent mène à la paix intérieure libérée des peurs et des craintes et à la lumière, elle seule capable de transformer le monde même à notre insu. Cette lumière commence actuellement à briller, encore faiblement, mais c’est d’elle que nous avons tous tant besoin ici et maintenant.
L'inconscience
L'inconscience est pure folie et elle est à la source de tous nos problèmes sur cette planète. Elle revêt toutes les formes mais la plus significative est le pouvoir, sinistre mariage de l’ego et du mental non maîtrisé (non vu). Les puissantes forces souterraines de l’inconscient empêchent l’être humain d’être libre. Le libre choix ne peut s’exercer que dans l’instant présent en observant les pensées sans en être affecté. La vie, d’un certain point de vue, est impitoyable car juste, toute cause engendrant un effet. Ce que nous vivons aujourd’hui est le résultat de ce mécanisme depuis la nuit des temps. Il n'en tient qu’à nous, en adoptant l’attitude juste, de briser ces chaînes. L’étude de toutes les philosophies et de toutes les religions ne nous feront pas avancer d’un pas mais nous donnera l’illusion d’être spirituel. 
La vie est une école dont le maître est la souffrance. Malheureusement, c’est encore trop souvent la souffrance qui mène à l’éveil de la conscience. C’est pourquoi elle existe; elle n’a aucune autre raison d’être. Les rabbins disaient: malheur à celui qui prend l’enveloppe pour le courrier. Rien n’est à rejeter ou à renier mais force est de constater que c’est l’enveloppe qui préoccupe, qu’on soigne, qu’on embellit, et pourtant c’est elle qu’on va jeter. La souffrance est là pour nous rappeler que l’enveloppe contenait un courrier, seule raison d’être de l’enveloppe, n’est-ce pas? L'inconscience et le pouvoir vont de pair et créent des réactions, non des actions. Une action est consciente et une réaction est inconsciente. Jésus disait: "Frappez-moi sur une joue, je vous tendrai l’autre". Pas de réaction mais une action: à méditer. Lorsque vous êtes pleinement conscient de l’instant présent et ce pendant votre travail ou ailleurs, vous êtes en état de méditation active (la lampe est allumée). C’est cela la "spiritualité". Le reste, les sages vous le diront, n’est que rituel et théâtre, bref de l’infantilisme que le mental adore. Il a fabriqué des systèmes de croyances, de religions et toutes sortes de manœuvres pour nous égarer et tout ça dans de beaux décors pleins d’émotions. La vérité que tout le monde cherche est trop simple et à la portée de chacun car seul le simple est divin, le multiple est diabolique. Diviser pour régner. Ce que le mental sépare (vision partielle), la conscience l’unit (vision globale). Tout ce qui est ramené à la lumière devient lumière, c'est-à-dire conscientisé.
Pour ceux qui comprennent, l’univers est issu du vide. Le vide ne pouvant rester vide a créé le plein et, ce faisant, s’est divisé en deux forces, une qui nous sépare de la Source, du non-manifesté, et une qui nous y ramène, qu’on appelle la dualité avec son cortège de causes et d’effets, et qui représente le manifesté, C’est lui qui nous affecte tous les jours. Le  monde manifesté est le reflet (périphérie) du non-manifesté. Notre ultime place est au centre et consiste à retrouver notre vraie nature qui est d’essence divine.
Mais le vide qui est le non-manifesté est toujours présent. Le non-manifesté est ce que Jésus a appelé le royaume des cieux et est présent en chacun de nous à chaque instant, et c’est le témoin silencieux, l’état d’être qui n’est que pure perception, sans mental, agissant sans ego mais infiniment présent; c’est cela "Je suis". Un travail sans effort de chaque instant. Le marionnettiste qui observe la marionnette que nous sommes, le créateur et la créature ne font qu’un. Il ne reste qu’à nous réconcilier avec nous-mêmes.
La vraie science
La vraie science est celle qui ne s’oppose pas aux forces vives de la vie et est donnée à la personne dotée d’une conscience d'être (conscience = com-science). La lumière donne l’inspiration et l’intime compréhension des mécanismes de la nature sans recherche de pouvoir ni de reconnaissance propre à l’ego.
Vous êtes le "SOI", votre Soi, le "Je suis" au-delà des conceptions. Le reste n’est que de l’imaginaire. Les apparences sont trompeuses.
Hubert Mauerer



 
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:09 (2018)    Sujet du message: Groupement de divers textes de sagesses

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sans différences Index du Forum -> Arts Plastoques - Expression -> Citations - Histoires enrichissantes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation