top

Lettre érotique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sans différences Index du Forum -> Arts Plastoques - Expression -> Ecriture
Auteur Message
Sarouh
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: Lille
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Status: Assexuée

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 14:51 (2010)    Sujet du message: Lettre érotique Répondre en citant

ATTENTION :   
Ce sujet contient des propos explicites - Sam pardonne-moi, et pas un mot de ça à Maman Very Happy   
Ma chère amie,
Que vous me manquez, cela en devient désespérant. Votre conversation me manque depuis hier soir, où toutes deux avons jouit d’un immense bonheur de nous retrouver. Je ne sais quoi vous dire... Il y a tant de choses, et si peu de sujets intéressants pour vous. Ah si, la mémoire me revient, je devais vous parlez d’une certaine chose qui va sûrement vous rappelez quelques souvenirs enfouis dans votre tête.
En vain, j’étais partie faire quelques courses pour le festin d’avant hier soir. Sur le chemin du retour, les bras chargés de curieuses friandises, j’aperçus deux filles finement séparées, et le sourire amoureux aux lèvres. Deux filles qui s’aiment ? Vous le savez bien, ici c’est impossible. Par pure curiosité, je les ai suivies, après tout ce n’est pas tous les jours que l’ont voit deux filles accusées d’adultères envers leurs maris respectifs. Bien heureusement pour moi, nullement au cours de mon aventure, elles ne m’ont vu. L’une avait un air robuste, elle devait être représentante de la force publique, et l’autre ressemblait à une secrétaire. Ou non, à une institutrice plutôt. D’après les ragots que j’ai pus entendre, l’institutrice ce serait faite cambrioler, et la gendarme venait faire l’inventaire des affaires manquantes. Entre deux sous-vêtements les deux femmes se lancèrent un regard. Un regard fougueux, qui disait " Viens ! ". Elles jetèrent un vif regard autour d’elles, et personne en vue, elle commencèrent à se toucher. L’une mettait ses mains sur la taille de l’autre, leurs lèvres jointes par un doux baiser. La gendarme susurra quelques mots doux que je n’entendis pas à l’oreille de l’institutrice. Elle-même habillée d’une façon assez charmante, le chemisier ouvert à quelques centimètres de sa poitrine, une jupe dépassant de peu les genoux. Je dois vous l’avouer ma douce amie, elle était très attirante. Mais je vous rassure, ce n’est pas là une partie de jambes en l’air à trois que je vais vous raconter. Une poitrine superbement dessinée se dévoila lorsque la gendarme perdit sa chemise. Un regard fusionnel voyagea entre les deux yeux, des deux amantes. Bientôt, la gendarme, poussa " violemment " l’institutrice (violemment est un mot un peu excessif pour l’acte en lui-même, mais ma belle amie, vous me connaissez j’ai tendance à trop en faire !).
D’ailleurs vous m’en pardonnerez. Les mains de la gendarme commencèrent à glisser le long du corps de l’institutrice, qui en redemandait (je me permets de traduite directement ce que je vois, et donc les sentiments, et envies des deux femmes). Elles trouvèrent la taille, puis les cuisses, puis entre les cuisses de l’institutrice, leur bonheur. L’institutrice était en transe, tellement d’envies refoulées par la peur d’être découverte et jugée, qui allaient être assouvies. Lorsque la gendarme la pénétra d’un doigt fougueux, l’institutrice émit un gémissement de bonheur, comme pour en redemander. Faisant de lents vas et viens, la gendarme donna tout ce qu’elle pu au plaisir de sa belle, elle aurait pu faire cela jusqu’à en mourir tellement la vision de sa dulcinée, aimante, et à deux doigts de perdre connaissance tellement le plaisir la subjuguait, était fulgurante. L’institutrice réussit à se défaire des mains enchanteresses de la représente de l’ordre, et décida de prendre les choses en mains (excusez moi cette expression chère amie), en se dressant torse nue, devant la gendarme voulant exhausser ses moindre désirs. Elle passa sa langue sur chaque centimètre carré du corps qu’elle avait tant désiré, goûtant cette peau sucrée. Sa partenaire était secouée de spasmes terribles, son corps rythmait avec les coups de langues que l’institutrice offrait. Dans sa descente, elle descendit aussi le pantalon de la gendarme, ainsi que sa culotte bordeaux, faite de fine lingerie. Elle y découvrit ce dont elle avait toujours rêvé, et là à ce moment précis elle avait la possibilité de faire jouir celle qu’elle aimait. D’un coup de langue, elle trouva ce qui allait l’aider à la faire jouir. Tout en la pénétrant délicatement, elle donna quelques coups de langue sur son sexe... La gendarme était comme dans un rêve, et jouissait d’un plaisir extrême. La langue experte de l’institutrice fit tournoyer la tête de cette femme, se laissant faire. Une position assez surprenant s’inventa devant moi, l’une allongée sur le lit, l’autre contrairement positionnée, au dessus, les pieds au niveau de la tête de la première. Me semble-t-il qu’ils appelaient cela le " 69 ". Les deux filles jouèrent de leurs expériences pour donner le plaisir à l’autre. Leur bonheur commun allait être exhaussé, elles allaient jouir en même temps, avec la même intensité. Elles se reposèrent l’une, près de l’autre. La journée passa, et la soirée fit son entrée. Par curiosité j’allais voir ce qui se passait dans la maison, et là je découvris avec surprise qu’elles étaient toujours là, blotties l’un contre l’autre, avec de l’amour partagé. Je rentrais alors chez moi, gardant pour ma bonne amie cet évènement que je viens de vivre.
Voilà ma chère amie, j’espère que ce récit t’a plus.
J’ai l’honneur d’espérer. Etc.
 
Sarouh 

_________________
L'amour est un tyran qui n'épargne personne.


Dernière édition par Sarouh le Sam 9 Jan - 13:38 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Jan - 14:51 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 00:54 (2010)    Sujet du message: Lettre érotique Répondre en citant

Ce sujet contient des propos vulgaires, je rectifierais plutôt par explicites. Car, le récit lui, est très sobre, très propre, tout en délicatesse même je dirais. C'est même ce qui fait tout son charme, au final j'aime beaucoup.

Par contre, penses a signer?
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sarouh
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: Lille
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Status: Assexuée

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 13:40 (2010)    Sujet du message: Lettre érotique Répondre en citant

Merci Very Happy

C'est un soir, après avoir lu les Liaisons Dangereuses que j'ai décidé d'écrire ça.

Je rêve, où tu joues mon rôle d'admin ? =D
_________________
L'amour est un tyran qui n'épargne personne.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Almeneos
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 190
Localisation: Saintes
Masculin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval
Status: Emo-Hippie

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 14:13 (2010)    Sujet du message: Lettre érotique Répondre en citant

Tu rigoles, je fais de la lèche, je suis même pas modo, ici, je peux pas corriger les fautes ou barrer les gros mots du genre "baiseyyy" sur d'autres post, je m'ennuie dans ces sexion (j'ai pas pu m'empêcher).

Tu devrais reregarder liaison dangereuse, ça donne de bons résultats... UNE AUTRE UNE AUTRE!!!
_________________
Ce qui n'est pas indispensable n'est pas nécessaire


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sarouh
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 74
Localisation: Lille
Féminin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre
Status: Assexuée

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 14:54 (2010)    Sujet du message: Lettre érotique Répondre en citant

J'ai regardé le film des millions de fois..

Je connais les repliques par coeur !

"Est-ce qu'on applaudit le ténor lorsqu'il s'éclaircit la voix ?" - La marquise de Merteuil - Stephen Frears - 1988
_________________
L'amour est un tyran qui n'épargne personne.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:35 (2018)    Sujet du message: Lettre érotique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:    Sujet précédent : Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sans différences Index du Forum -> Arts Plastoques - Expression -> Ecriture Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation